colmater


colmater

colmater [ kɔlmate ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1820; it. colmata, de colmare « combler »
1Exhausser (un bas-fond), modifier la nature de (un sol) en y faisant séjourner de l'eau riche en limon, qui s'y dépose. Colmater un sol raviné, infertile.
2Boucher, fermer, luter. Colmater une voie d'eau. aveugler. Fig. Colmater un déficit, une lacune. combler.
3Milit. Fermer, pour rétablir la continuité du front. Colmater une brèche (aussi fig.).

colmater verbe transitif (italien colmata, de colmare, combler) Boucher une fente, une fuite, etc., les fermer plus ou moins complètement. Réparer quelque chose, l'arranger tant bien que mal, en comblant les manques : Colmater, le déficit du commerce extérieur. Réaliser un colmatage. ● colmater (synonymes) verbe transitif (italien colmata, de colmare, combler) Boucher une fente, une fuite, etc., les fermer plus ou...
Synonymes :
Réparer quelque chose, l'arranger tant bien que mal, en comblant les...
Synonymes :
- rafistoler (familier)
- retaper (familier)

colmater
v. tr.
d1./d AGRIC Exhausser ou fertiliser un sol au moyen de dépôts alluviaux riches en limon.
d2./d Combler, boucher.
d3./d MILIT Rétablir la continuité d'un front à l'aide de troupes de renfort. Colmater une brèche.
|| Fig. Colmater les brèches: arranger les choses plus ou moins bien.

⇒COLMATER, verbe trans.
A.— Emploi trans. Exhausser un terrain bas ou marécageux en y faisant déposer des matières terreuses par les eaux naturelles. Colmater un sol; un terrain à colmater :
1. Les Romains avaient un port à l'embouchure de L'Aa près de Saint-Omer, cet estuaire est aujourd'hui complètement ensablé, colmaté et cultivé.
J. BOURDE, Les Trav. publ., t. 2, 1929, p. 209.
P. ext.
1. [En parlant d'une chose ou d'une technique particulière] (filtre, fissure, orifice, etc.) Boucher de manière plus ou moins hermétique. Colmater un mur, des pores. La condensation colmate les filtres (G. DUPONT, Le Bois carburant, 1941, p. 94) :
2. Je pris donc le coffret de fer où j'enfermais d'ordinaire mes notes et en colmatai soigneusement le couvercle avec de la filasse goudronnée, puis j'allai l'enterrer dans un coin reculé de la forêt.
ABELLIO, Heureux les pacifiques, 1946, p. 372.
2. ART MILIT. Rétablir la continuité d'un front en y faisant parvenir des renforts. Colmater une brèche :
3. Après avoir obtenu ce premier résultat de colmater rapidement et par des moyens de fortune la violente déchirure produite dans le front franco-britannique par l'offensive allemande du 21 mars, il importait d'abord de consolider le nouveau front par une organisation méthodique de la défensive.
FOCH, Mémoires, t. 2, 1929, p. 45.
Au fig. Combler une lacune, arranger une chose au mieux :
4. « La recherche psychique peut être considérée comme une combinaison de deux immenses entreprises : la première étant psychologique, la seconde philosophique, en ce sens qu'elle cherche par toutes les méthodes connues à trouver un moyen de colmater une brèche dans la nature pour laquelle nous n'avons aujourd'hui aucun moyen adéquat d'approche conceptuelle. »
R. AMADOU, La Parapsychologie, 1954, p. 36.
B.— Emploi pronom. Se colmater. Se combler petit à petit au moyen de certains dépôts. Conduit qui se colmate. Dépressions qui se comblent et se colmatent peu à peu par l'apport des cours d'eau voisins (A. DE LAPPARENT, Abr. de géol., 1895, p. 26).
Prononc. et Orth. :[], (je) colmate []. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1820 (LASTEYRIE, Collect. des machines, éd. de 1823, 1, 86 ds QUEM., s.v. colmate). Dér. de colmate, dés. -er. Colmate (dep. 1820, ID., ibid.) est empr. à l'ital. colmata, terme d'agric. attesté dep. XVe-XVIe s. (L. de Vinci ds BATT.), part. passé substantivé de colmare « combler », dér. de colmo, du lat. culmen « sommet ». Fréq. abs. littér. :7. Bbg. RIGAUD (A.). Dialogue sur une patinoire. Vie Lang. 1968, p. 656.

colmater [kɔlmate] v. tr.
ÉTYM. 1820; ital. colmata, de colmare « combler ».
1 Exhausser (un bas-fond), modifier la nature de (un sol) en y faisant séjourner de l'eau riche en limon, qui se dépose. || Colmater un sol raviné, infertile.
2 Obturer. Boucher, fermer, luter.
0 (…) une jonque si pourrie qu'au milieu de l'océan Indien, le navigateur devait plonger pour colmater les plus grosses voies d'eau.
Bernard Moitessier, Cap Horn à la voile, p. 11.
Fig. || Colmater une brèche, une lacune, la combler en arrangeant les choses (peut être compris comme fig. du sens 3).
3 Fig. Milit. Réduire (une percée, une avance locale de l'ennemi) en rétablissant la continuité d'un front. || Colmater une brèche.
DÉR. Colmatage.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • COLMATER — v. tr. T. d’Agriculture Exhausser un bas fond, habituellement immergé, au moyen de terres prises dans des lieux plus élevés et que l’on fait charrier et déposer par les eaux elles mêmes …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • colmater — ● vt. ►DEBUG►GRAPH►SON Syn. peu employé de patcher …   Dictionnaire d'informatique francophone

  • colmater — vt. combler, boucher, fermer : kolmatâ (Albanais.001) ; tarâ <terrer> (Billième). A1) fertiliser (avec du limon) : fertilizî (001) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • se colmater — ● se colmater verbe pronominal Se boucher à la suite d un colmatage …   Encyclopédie Universelle

  • atrediñ — colmater …   Dictionnaire Breton-Français

  • colmatage — [ kɔlmataʒ ] n. m. • 1845; de colmater ♦ Action de colmater. Le colmatage d une brèche. ● colmatage nom masculin Action de colmater ; fait d être colmaté. Rétablissement d un front continu après une percée ennemie. Opération consistant à faire… …   Encyclopédie Universelle

  • boucher — 1. boucher [ buʃe ] v. tr. <conjug. : 1> • 1272; a. fr. bousche « touffe de paille (pour fermer) »; lat. pop. °bosca « broussailles » (→ bouchon), même rac. que bois ♦ Fermer (une ouverture). ⇒ clore, fermer , obturer. Boucher une bouteille …   Encyclopédie Universelle

  • ouvrir — [ uvrir ] v. <conjug. : 18> • uvrir 1080; obrir 980; lat. pop. °operire, class. aperire I ♦ V. tr. 1 ♦ Disposer (une ouverture) en déplaçant ses éléments mobiles, de manière à mettre en communication l extérieur et l intérieur. Ouvrir une… …   Encyclopédie Universelle

  • brèche — 1. brèche [ brɛʃ ] n. f. • 1119; a. haut all. brecha « fracture » 1 ♦ Ouverture (d un mur, d une clôture, etc.). Spécialt Ouverture dans une enceinte fortifiée; percée d une ligne fortifiée, d un front. ⇒ trouée. Faire, ouvrir une brèche. « des… …   Encyclopédie Universelle

  • combler — [ kɔ̃ble ] v. tr. <conjug. : 1> • v. 1150; lat. cumulare « amonceler » → 1. comble 1 ♦ Rare Remplir jusqu aux bords, complètement. Combler une mesure. Loc. fig. COMBLER LA MESURE : commettre une dernière action qui fait cesser la patience… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.